Haut

Les éléments donnent au tableau d’altitude si impérial son charisme singulier. Le ciel azurin, étoilé, heureux ou triste reflète ses états d’âmes sur les rochers des sommets enneigés ou verts sapins. Elle a vu le printemps laisser place à l’été. Puis s’en va doucement vers l’automne, qui feuille après feuille, invite l’hiver et la neige. Son cirque époustouflant est sa couronne naturelle.

C’est la première histoire qui commence par la fin. Parce que peut-être on y garde toujours le meilleur, celui qui arrive sur un plateau. Comté, morbier, coeur et bûchette cendrés, tommette de chèvre… les têtes fromagères et bien pensantes d’Axel et Joany activent leur créativité au pied des Halles, en plein coeur de ville de Pau.

Dans son phalanstère naturaliste, Michel Guérard, c’est « l’honnête homme » du 17e tout à fait à l’aise dans le 21e. Avec une joie intérieure communicative, ce metteur en scène du beau et du bon a su s’entourer d’une troupe attentive et discrète. La tête dans les étoiles, le coeur à Eugénie, rencontre d’exception avec le triple étoilé français.

Je suis l’odeur du chocolat. Inlassablement, je voyage dans l’ancienne bâtisse couronnée depuis 1953. Mon ballet olfactif virevolte depuis l’atelier de Laurent Chagneau. Son remarquable savoir-faire artisanal mène d’une main de chef, le chef-d’oeuvre de sa gourmandise. Aux murmures du petit matin, l’institution paloise chocolatée La Couronne fait de moi sa muse et s’amuse.

Bonjour

Après ces mots échangés, après ces rencontres substantielles, l’imaginaire est servi, la table est mise, on n’à plus qu’à mettre les pieds en-dessous. Christian, Frédéric,

Nouvelle vie, nouveau projet, nouveau concept : avec l’agence Côté Pyrénées, Xavier Xans et Frédéric Monde font le pari d’une approche de l’immobilier qui leur

« On est gourmands tous les deux, faut pas l’oublier quand même. » Rue Maréchal Foch on a une petite pépite conviviale, croustillante et goûtue.

Le vrai luxe se niche dans le détail caché plutôt que dans l’ostentation. Cela résume la philosophie de Martine et Thomas Dartau.

Ce rythme qui nous entraîne chez Pierre et Véronique réveillent en nous le tourbillon d’un vent de folie. Dans le petit bistrot en face des

Marina a grandi ici. Elle est passée devant les dentelles, les couleurs vives, les hauts et les bas, et venait s'asseoir sur le bureau au

Newsletter

Pour nous lire, il faut s’inscrire !